top of page
  • Photo du rédacteurOriane Thomas

Textile et innovation : quel lien ?


Le secteur du textile est l’un des plus anciens secteurs industriels. Autrefois disséminée un peu partout sur le territoire français, la production textile s’est concentrée depuis la Révolution industrielle du XIXe siècle dans quelques grandes régions. Malgré cette réorganisation spatiale, la fin de l’empire colonial et la crise des années 1970 ont fragilisé le secteur, menant à la fermeture de nombreuses unités de production et la perte de centaines de milliers d’emplois. S’est alors orchestré le transfert de diverses productions à l’étranger, vers des pays à bas salaire et coûts de production moindres.


Cependant, le textile dans les pays développés n’a pas dit son dernier mot. En dépit d’une concurrence forte dans ce secteur dominé par les pays d’Asie, les entreprises occidentales cherchent à se positionner sur des niches internes au secteur. Pour qu’une renaissance du textile dans ces pays s’opère, l’innovation est le maitre mot.



 


L’une de ces niches porteuses est certainement le textile technique, ce que la France a bien compris, puisqu’elle est le 2e pays producteur de textiles techniques de l’Union Européenne. Les tissus à usage technique sont des textiles intelligents avec des spécificités fonctionnelles et des performances techniques. Cette niche en plein essor bénéficie de l’attrait et du besoin des domaines de la protection, du transport automobile, du médical, de l’environnement, du sport, et de bien d’autres.




Aux côtés de cette niche déjà bien développée se trouve d’autres projets, plus petits car ils ne sont qu’à leur début et ne sont portés que par une seule entreprise.

Parmi eux on trouve notamment des textiles naturels dont la production absorbe plus de CO2 qu’elle n’en dégage, et des textiles fabriqués à base de déchets fibreux de l’industrie alimentaire. Il existe aussi une entreprise suédoise qui a développé une innovation pour créer des fibres en coton 100% recyclé, et une autre proposant des bijoux extravagants créés par imprimante 3D avec une résine thermoplastique à base d’amidon de maïs.



 


Il existe donc de nombreuses innovations pour concurrencer les pays d’Asie dans le secteur du textile. Bien que nombre d’entre elles aient pour but de réduire l’impact environnemental du secteur, le textile reste l’un des secteurs les plus polluant. Innover est important pour réduire l’empreinte écologique du textile, mais n’est pas l’unique solution. Sans être accompagnée de changements dans les habitudes de consommation, l’innovation ne représente qu’un grain de sable pour l’environnement.


17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page